Devez-vous absolument ouvrir un PEL avant le 1er février 2016?

Devez-vous absolument ouvrir un PEL avant le 1er février 2016?

A partir du 1er février prochain, la rémunération des PEL (Plan d’épargne logement) sera abaissée à 1,5 % brut. Les conditions d’emprunt dans le cadre de ce placement seront en revanche plus avantageuses. Michaël Mahiddini vous explique comment profiter au mieux des changements annoncés.

shutterstock_84943765

Baisse du taux de rémunération du PEL à partir du 1er février 2016

Bercy vient de trancher. Contrairement au taux du Livret A qui reste fixé à 0,75%, le plan d’épargne logement, quant à lui verra son taux abaissé à 1,5% brut, contre 2% brut jusqu’alors. La rémunération du PEL passera donc à 1,27% net, contre 1,69% net (jusqu’au 31 janvier 2016) une fois après avoir ôté les prélèvements sociaux explique Michaël Mahiddini.

Toutefois, précise Michaël Mahiddini, ce taux de rémunération ne s’appliquera qu’aux PEL ouverts à partir du 1er février. Si vous souhaitez profiter du taux de rémunération à 2% brut, il vous faudra alors ouvrir un PEL et ce, avant le 31 janvier 2016. Le taux de rendement du PEL est fixé au moment de la souscription et reste donc identique pendant toute la durée du plan, contrairement au Livret A dont le taux de rémunération fluctue tout au long de son utilisation. Ainsi, explique Michaël Mahiddini, si vous avez déjà un PEL à la banque, sa rémunération restera inchangée.

Les contraintes du PEL

Michaël Mahiddini rappelle que le PEL peut être ouvert à partir de 225 euros, et impose des versements d’un minimum de 540 euros par an, ce, jusqu’à 61 200 euros.  Vous pouvez par ailleurs alimenter ce Plan d’Epargne Logement pendant 10 ans, après ce délai, plus aucun versement ne sera admis même si la somme épargnée profitera du taux de rémunération fixé à l’ouverture du Plan et ce, pendant 5 années supplémentaires. Enfin, il ne faut pas oublier, que le PEL est soumis à l’impôt sur le revenu, à partir de la douzième année d’épargne.

shutterstock_319180517

Un prêt PEL moins avantageux à partir du 1er février

Rappelons que le PEL n’est pas seulement un produit d’épargne, explique Michaël Mahiddini. En effet, après trois années d’épargne, ce Plan d’Epargne Logement donne droit à un prêt appelé « prêt PEL ». Le gouvernement annonce, en plus d’une baisse du taux de rémunération, de raboter le coût maximum du prêt en le faisant passer de 3,20% à 2,70 %.

Ainsi, explique Michaël Mahiddini, même si ce nouveau taux reste supérieur à celui proposé lors d’un emprunt immobilier classique, il paraît tout de même plus stable que ce dernier. En effet, les emprunts immobiliers classiques peuvent vite grimper et ne sont pas soumis à des règles fixes.

Il faut par ailleurs considérer l’avantage non négligeable de la prime d’Etat, précise Michaël Mahiddini, dont vous pouvez bénéficier seulement dans le cas d’un emprunt PEL. En effet, si vous choisissez de souscrire un prêt dans le cadre de votre Plan d’Epargne Logement, vous pourrez alors bénéficier d’une prime équivalente à 50% de vos intérêts cumulés (contre 40% jusqu’au 31 janvier 2015), et ce à partir de la 4ème année de détention. Michaël Mahiddini souligne que cette prime d’Etat est plafonnée à 1000 euros voire 1500 euros si vous achetez dans du neuf et si votre bien immobilier répond aux normes des bâtiments basse consommation (BBC).

Ainsi, conclut Michaël Mahiddini, si vous souhaitez ouvrir un PEL pour épargner, rendez-vous dans votre banque avant le 1er janvier 2016 pour profiter d’un meilleur taux de rémunération. Toutefois, si vous envisagez de faire un emprunt PEL sous les trois ans, attendez d’une part que le coût d’emprunt baisse. Par ailleurs, il est important de noter, explique Michaël Mahiddini, que l’emprunt PEL ne couvre pas, a priori, la totalité du prix d’un bien immobilier puisque son montant est limité à 92 000 euros et sa durée à 15 ans. Il conviendra donc de se constituer un apport suffisant pour souscrire un autre prêt. En outre, c’est le montant des intérêts accumulés pendant la phase d’épargne qui détermine le montant du prêt PEL auquel vous pourrez prétendre. Vous avez donc tout intérêt à faire le plus gros versement de départ possible et à contracter un prêt le plus tard possible.

MAHIDDINI Michael.

copyright Michael MAHIDDINI ©

Michael MAHIDDINI – APA ASSURANCES – 9, rue Berteaux Dumas – 92200 Neuilly-sur-Seine 01 48 45 09 49

Michael MAHIDDINI – SERENIUM FINANCES – 9, rue Berteaux Dumas – 92200 Neuilly-sur-Seine 01 48 45 09 49

Michael MAHIDDINI – ENAM INVEST – 9, rue Berteaux Dumas – 92200 Neuilly-sur-Seine 01 48 45 09 49