Le rapport de la Cour des Comptes sur le budget de l’État pour l’exercice 2014.

La Cour des Comptes a rendu son rapport sur le budget de l’État pour l’exercice 2014.

Mercredi 27 mai la Cour des Comptes a rendu son rapport sur le budget de l’État pour l’exercice 2014. En voici le contenu.

michaël mahiddini

Ce rapport a été établi en application de l’article 58 de la loi organique relative aux lois de finances.

La gestion du budget de l’État pour l’exercice 2014 fait ressortir une aggravation du solde budgétaire au regard de l’exercice 2013.

La Cour des Comptes fait remarquer que cette aggravation est due principalement à une baisse des recettes et à une hausse des dépenses nettes du budget général.

Elle fait remarquer que la dette de l’État continue à s’aggraver de manière significative.

La Cour des comptes a rendu public son rapport sur le budget de l’État en 2014, en application de l’article 58 de la loi organique relative aux lois de finances.

L’exécution du budget de l’État en 2014 se caractérise par une aggravation du solde budgétaire par rapport à 2013, du fait d’une baisse des recettes nettes et d’une hausse des dépenses nettes du budget général. La dette de l’Etat continue à progresser à un rythme soutenu.

Un déficit en augmentation

Le budget de l’État en 2014 présente un déficit de 85,56 Md€, en hausse de 10,69 Md€ par rapport à 2013. La réduction du déficit budgétaire de l’État, constatée depuis plusieurs années, a été interrompue.

Le déficit de 2014 est supérieur de 2,99 Md€ à celui fixé en loi de finances initiale(LFI). L’exécution budgétaire a été compromise par des prévisions optimistes en recettes et des ajustements tardifs en dépenses.

Avec le maintien d’un déficit budgétaire élevé, la progression de la dette de l’État ne ralentit pas : elle est passée de 1 457 Md€ fin 2013 à 1 528 Md€ fin 2014.

La faiblesse des taux d’intérêts nominaux a permis de contenir la charge budgétaire d’intérêt de la dette à 43,2 Md€, mais elle ne garantit pas pour autant la soutenabilité de la dette à moyen terme.

copyright Cour des comptes ©