LES TENDANCES 2016 DU SECTEUR IMMOBILIER

le

LES TENDANCES 2016 DU SECTEUR IMMOBILIER

Après une bonne fin d’année 2015 pour le secteur immobilier, qui peut se vanter d’une nette évolution de ses transactions, l’année 2016 s’annonce t-elle aussi florissante notamment avec toutes ces nouvelles dispositions applicables dès le 1er janvier 2016 et des taux historiquement bas des crédits ? Michaël Mahiddini vous apporte des éléments de réponse.

michaël mahiddini

Un marché en plein essor pour l’année 2015.

Le marché de l’immobilier ancien se porte de mieux en mieux, explique Michaël Mahiddini. En effet, comme l’indiquent les nettes progressions de Century 21, Guy Hoquet, Laforêt… qui enregistrent respectivement +16, 2%, +11,5 % et + 12 % de transactions réalisées en 2015, par rapport à l’année précédente. Michaël Mahiddini précise que cette progression sur le marché n’avait pas été aussi nette depuis 2010.

En effet, l’année 2015 a bénéficié non seulement de taux d’intérêt pour le crédit très bas : autour de 2,2 % sur 20 ans contre 4,15 % en janvier 2012, rappelle Michaël Mahiddini, mais aussi de la baisse de 5,1% du prix moyen au m2 avec une moyenne de 2481 euros/m2 en 2015 contre 2614 euros/m2 en 2012.

Les prix moyens au m2 qui ont donc nettement baissés mais qui plus est, se sont stabilisés. En effet, comme le souligne Michaël Mahiddini, on note, à la fin de l’année 2015, un recul du prix moyen au m2 à -0,6% contre -2,6% à la fin du 1er semestre 2015. Les futurs acquéreurs – qui n’appréhendent plus vraiment une hausse inattendue des prix – semblent donc être plus sereins et se permettent un temps de réflexion avant de signer l’acte de vente. En témoignent les délais de vente qui atteignent une moyenne de plus de trois mois en moyenne.

Des crédits à taux bas, des prix en baisse qui se stabilisent : deux arguments de choix qui ont largement convaincu les ménages français (même les plus modestes) de concrétiser leurs projets d’achat de biens immobiliers. Ainsi, d’après les chiffres de Century 21, et mise à part l’Alsace qui est la seule région à voir ses transactions immobilières se dégrader (-3,5%), nous pouvons constater un regain d’activité de +29,2% en Aquitaine, +24,7% en Basse-Normandie, +32% en Bourgogne, +28% en Champagne-Ardenne.

shutterstock_181672718

Derrière des moyennes même réjouissantes, se cachent de fortes disparités.

Michaël Mahiddini explique que sous cette baisse apparente du prix moyen au m2 se cache une forte disparité. En effet, d’après les chiffres de Century 21, si les prix ont nettement baissé en Aquitaine avec -6,5%, en Champagne-Ardenne avec -5,8%, en Haute-Normandie avec -5,7%, dans l’Essonne avec -4,8%, dans les Yvelines avec -5,3%, en Seine-et-Marne avec -4,3%, et dans le Val-de-Marne avec -3,8%, ils ont en revanche augmenté du côté de l’Alsace avec +6,5%, dans les Pays-de-la-Loire avec +4,3%, en Poitou-Charentes avec +4,9%, et en Rhône-Alpes avec +3,5%.

A Paris, précise Michaël Mahiddini, les prix peinent à se stabiliser. Si en 2013, le secteur a pu constaté une baisse de -3,9% du prix moyen au m2, ils ont augmenté en 2014 de +0,5%, puis baisser de nouveau de -2,2% ce qui équivaut à, en moyenne, 8052 euros le m2 en 2015. Cette baisse non négligeable redonne un souffle au marché qui voit son taux de transactions grimper à +24,1%.

Si on détaille ce regain d’activité, précise Michaël, on peut tout de même noter que les acquéreurs font en majorité des acquisitions de résidences principales et restent pour la plupart des cadres supérieurs et des professions libérales qui représentent 39,8% du marché et des cadres moyens qui représentent 38,7%. Les achats de résidences secondaires sur Paris, ainsi que les achats destinés à l’investissement locatifs peinent quant à eux à faire leur place et ne cessent de chuter, avec 11% des transactions du réseau contre 30% enregistrés en 2011.

shutterstock_305822093

Le nouveau PTZ, une bonne nouvelle pour les professionnels de l’immobilier

L’arrivée du nouveau Prêt à Taux Zéro suscite beaucoup d’optimisme chez les professionnels de l’immobilier. Et ce, même si ce nouveau dispositif laisse perplexe certains acheteurs. En effet, comme l’explique Michaël Mahiddini, ce nouveau Prêt à Taux Zéro peut certes, financer jusqu’à 40% du bien mais son obligation de réaliser des travaux représentant au moins 25% du coût total de l’opération rend dubitatif.

Toutefois, précise Michaël Mahiddini, l’élément crucial pour 2016 qui va doper le secteur de la l’immobilier reste le crédit bon marché. Notamment grâce à la politique plutôt conciliante de la Banque centrale européenne, aucun signe de remontée des taux ne se profile à l’horizon. Des taux de crédit particulièrement attractifs devraient donc continuer à booster le marché de l’immobilier en 2016, conclut Michaël Mahiddini.

MAHIDDINI Michael.

copyright Michael MAHIDDINI ©

Michael MAHIDDINI – APA ASSURANCES – 9, rue Berteaux Dumas – 92200 Neuilly-sur-Seine 01 48 45 09 49

Michael MAHIDDINI – SERENIUM FINANCES – 9, rue Berteaux Dumas – 92200 Neuilly-sur-Seine 01 48 45 09 49

Michael MAHIDDINI – ENAM INVEST – 9, rue Berteaux Dumas – 92200 Neuilly-sur-Seine 01 48 45 09 49