RETRAITE : L’année 2016 apporte elle aussi son lot de changements

RETRAITE : L’année 2016 apporte elle aussi son lot de changements

Hausse des cotisations, recul de revalorisation, compte-pénibilité… de nombreux changements sont rentrés en vigueur en 2016. Qu’il s’agisse des traditionnels ajustements du 1er janvier mais aussi des dernières réformes des retraites et de l’accord d’octobre 2015 sur les retraites complémentaires, voici un point par Michaël Mahiddini.

shutterstock_122838544

Hausse des cotisations

Comme chaque 1er de l’an, le taux de cotisation change, cette année 2016 n’échappe pas à la règle avec une augmentation des cotisations retraite pour de nombreux actifs, explique Michaël Mahiddini.

Salariés, vous devrez désormais compter sur une hausse de 0,05 point de votre cotisation salariale « plafonnée » (appliquée sur la fraction de salaire jusqu’à 3218 €). Cette augmentation, prévue par la réforme des retraites 2013, précise Michaël Mahiddini, annonce aussi une hausse de 0,05 point de votre cotisation salariale « déplafonnée » et ce, sur tout le salaire. Hausse prévue dans le decret de 2012 sur les longues carrières. Ainsi, précise Michaël Mahiddini, la perte de salaire net mensuel pour une rémunération brute de 2500 euros est estimée à 2,50€.

Toutefois, poursuit Michaël Mahiddini, les cotisations de retraite complémentaire n’augmentent pas cette année, sauf pour les cadres au salaire très élevé. Michaël Mahiddini explique que depuis le 1er janvier, la fraction du salaire dépassant 12 872 € bruts mensuels est en effet soumise, comme le reste du salaire, à 0,90% de cotisation salariale AGFF.

De leur côté, les fonctionnaires sont soumis à une hausse de 0,4 point de leur cotisation retraite. Ainsi, explique Michaël Mahiddini, la perte de salaire net mensuel pour une rémunération de 2500 euros (hors prime) est estimée à 10 euros.

Pour finir, poursuit Michaël Mahiddini, les artisans et commerçants enregistrent, quant à eux, une hausse de 0,1 point de leur cotisation de retraite de base plafonnée et de 0,15 point de leur cotisation déplafonnée.

shutterstock_290795009

Revalorisation Agirc-Arrco reportée au 1er novembre 2016

Exceptée la revalorisation des pensions du régime général qui reste, elle, fixée au 1er octobre, les actifs subiront dès le 1er novembre 2016 (et non le 1er octobre 2016 comme prévu initialement) une déconnexion de la revalorisation des valeurs d’achat du point et de leur valeur de service (le prix de « revente ». Dès lors, précise Michaël Mahiddini, avec le même salaire et donc les mêmes cotisations, vous obtiendrez dès la fin 2016 moins de points et par conséquent des pensions moins élevées.

Michaël Mahiddini poursuit, les retraités devront eux aussi, attendre le 1er novembre 2016 (et non le 1er octobre 2016 comme prévu initialement) pour voir leurs pensions de retraite complémentaire de salarié du privé revalorisée. En effet, en 2016, une sous-indexation d’un point inférieure à l’inflation, sans pouvoir être négative, sera appliquée.

Capture d’écran 2016-01-30 à 13.56.58

Augmentation des cotisations pour les indépendants

A partir de 2016, précise Michaël Mahiddini, les commerçants, artisans, industriels et libéraux aux revenus annuels très faibles sont soumis à une cotisation minimale pour leur retraite de base. Ces derniers cotiseront ainsi comme si leur revenu était égale à 11,50% du plafond annuel de la Sécurité Sociale (soit 4441 €). Pour rappel, les indépendants devaient jusqu’alors cotiser 7,70% Cette mesure permettra aux indépendants de valider systématiquement trois trimestres au lieu de deux, et ce, quels que soient leurs revenus. En contrepartie, précise Michaël Mahiddini, les coûts dus à cette hausse seront absorbés pas un changement des règles des cotisations maladie.

shutterstock_135976631

1450,50 € requis pour valider un trimestre

En 2016, explique Michaël Mahiddini, un revenu de 1450,50 € sera nécessaire pour valider un trimestre de retraite. Ce montant étant actualisé chaque année pour correspondre à 150 fois le Smic horaire, il suffira d’avoir cotisé sur la base d’un revenu de 5802 €, précise Michaël Mahiddini pour valider quatre trimestres sur l’année, quel que soit le nombre de mois travaillés.

shutterstock_235962853

Nés en 1955, vous pouvez partir en retraite.

D’ici fin 2016, précise Michaël Mahiddini, c’est au tour de tous les assurés nés avant 1955 de pouvoir partir en retraite, s’ils le souhaitent. Toutefois, souligne Michaël Mahiddini, la retraites de ces derniers ne serapas forcément à taux plein, tout dépend de votre nombre de trimestres validés. En effet, rappelle Michaël Mahiddini, l’âge minimum requis est de 61 ans et sept mois pour la génération 1954, et 62 ans pour les générations 1955 et suivantes. Si vous êtes né en 1955 ou après, vous ne pourrez, sauf cas particuliers, prendre votre retraite cette année que si vous répondez aux conditions de départ anticipé, par exemple si vous avez commencé à travailler assez tôt.

shutterstock_130170590

Le compte prévention pénibilité

En plus des quatre facteurs de pénibilité déjà pris en compte depuis 2015, tels que le travail de nuit, le travail posté, de répétition et en milieu hyperbare), explique Michaël Mahiddini, six nouveaux facteurs seront intégrés : la manutention de charges, les postures pénibles, les vibrations mécaniques, l’exposition à un agent chimique dangereux, les températures extrêmes, le bruit. L’instauration de ce nouveau dispositif de « compte prévention pénibilité » sera complète à partir du 1er juillet 2016.

GRAND MERE

Votre dossier retraite accessible sur internet

D’ici fin 2016, souligne Michaël Mahiddini, les assurés pourront accéder à leur dossier retraite complet, tous régimes confondus, sur le site Info-retraite.fr. Ainsi, poursuit Michaël Mahiddini, les assurés pourront y estimer leur pension totale à partir des éléments du dossier et d’hypothèses de poursuite de la carrière. A terme, ce compte offrira la possibilité d’effectuer sa demande unique de retraite en ligne.

Par ailleurs, explique Michaël Mahiddini, une estimation indicative globale (EIG) sera mise en ligne à partir du mois de juillet. Ce document contiendra notamment une estimation des futures pensions qui est actuellement envoyé aux assurés à leurs 55 ans, puis tous les 5 ans – sera consultable en ligne.

Polypensionnés : posez-vous la question !

Le 1er janvier 2017, le mode de calcul de la pension de base devrait évoluer pour les affiliés à plusieurs régimes « alignés » type régime général, régime des commerçants, et indépendants et régime des salariés agricoles. Comme l’explique Michaël Mahiddini, certains devraient y gagner, d’autre y perdre, car, sous réserve de publication des décrets attendus, un calcul unique est prévu.

transmission

MAHIDDINI Michael.

copyright Michael MAHIDDINI ©

Michael MAHIDDINI – APA ASSURANCES – 9, rue Berteaux Dumas – 92200 Neuilly-sur-Seine 01 48 45 09 49

Michael MAHIDDINI – SERENIUM FINANCES – 9, rue Berteaux Dumas – 92200 Neuilly-sur-Seine 01 48 45 09 49

Michael MAHIDDINI – ENAM INVEST – 9, rue Berteaux Dumas – 92200 Neuilly-sur-Seine 01 48 45 09 49